Voeux 2013

vœux pour 2013

Pour satisfaire à la tradition, pour se satisfaire à l’éditorial d’une nouvelle année, Christine Guilloux vous présente ses bons vœux en image et en mots.

Ribambelle d’ombelles pour ne pas dire de cœurs noués
De faces dévoilées et de façades polies
Les réseaux sociaux s’interpellent
Chacun son droit, sa place, sa nasse
Cohortes et exubérances de données
D’informations, d’expositions, d’inceptions
Comme d’alertes, de déceptions, de rebellions
Du simple relevé ou du repérage à l’appel à témoins
Tout se dit, tout se dédit
Métamorphoses possibles à tous les coins de page
Fantastiques creusets d’apprentissages
Floraisons pour apporter l’ailleurs à nos pieds
« Inscription Point », près de Wutpaki, à convoquer des Champollion ?
Degrés zéro de nos écritures ?
Les déserts resplendissent de beautés soupçonnées et inexplorées
A nous de jouer
Corolles ou escarcelles vides ou pleines
Les États s’étonnent de leurs poches percées
Certains s’en détournent et s’échappent
L’Orient est bel et bien éveillé
Le bon, la brute et le truand mis à mal ?
Crissent les vortex et s’illuminent nos étoiles
Inventer et se réinventer sans cesse
La fin du monde n’était donc pas pour hier

Pirouettes de scénariste ?
Les renaissances sont toujours à l’ordre du jour
Vies au delà de nos regards et de nos tablettes
Vies écartés, oubliées, ignorées
Les ormes et les pruniers sont à la fête
Les faisans en visite nous frôlent et nous enchantent
Leçon de choses en pleine nature
Territoires à réapprendre, à reconquérir, à partager ?
Respirer pleinement, « réinitialiser nos sens »
Resplendir de curiosités, accueillir les frissons du monde
Laisser nos imaginations se débrider et s’épanouir
Ouvrir la voie aux mystères, aux risques d’erreurs et d’illusions
Questionner nos connaissances, nos rôles, nos missions
Prises de recul, relations et solidarités réinventées
Nous, mutants humains, au pays des merveilles
Sculpteurs et poussières d’étoiles en germes et en gerbes !

Christine Guilloux